Douche sans fin?

Jade Tremblay et Kevin Pelletier  (2019)

Douche sans fin?

Dans la société moderne, l’eau potable est devenue une ressource plus rare à cause de sa pollution et de sa surconsommation. La douche en est un exemple. Toutefois, un groupe d’une centaine d’éco-hackers, des personnes qui veulent sensibiliser les pouvoirs publics et les citoyens avec des concepts concrets et des prototypes innovantsse sont réunis pour créer plusieurs projets qui pourraient aider notre monde. De cette réunion est née une douche qui recycle presque l’entièreté de l’eau qu’elle utilise pour réduire le gaspillage de notre très cher or bleu.

Problème:

L’eau, la ressource la plus importante à la vie, est l’une des ressources les plus gaspillées au monde. L’eau douce représente 2,8% de l’eau de notre planète et elle est quand même grandement gaspillée et cela de plusieurs manières.

Par les agriculteurs

En effet, une grande quantité d’eau est gaspillée lors de l’irrigation des terres agricoles. Il n’y a qu’une faible partie de l’eau qui est réellement utilisée par les végétaux lors de l’irrigation. L’agriculture représente 70% de l’utilisation de l’eau douce. Pourtant, ce n’est qu’une faible proportion de cette eau qui sert à produire les récoltes nécessaires pour nourrir une population mondiale de plus de 7 milliards de personnes.

source

Par les décisions gouvernementales

Une autre forme de gaspillage est la sous-utilisation de l’eau traitée qui est considérée encore comme un déchet même après avoir été nettoyée. Par exemple, aux États-Unis, 70% des eaux usées sont traitées et nettoyées par les industries d’assainissement des eaux. C’est bien beau tout ça, mais quelle quantité est réutilisée? Malheureusement, seulement 4% est réutilisée, par la suite, pour les toilettes ou pour l’arrosage des cultures et le reste demeure considéré comme « non-utilisable ».

Par la population

Le fait d’arroser votre gazon de manière artificielle est souvent inutile. Votre pelouse pourrait, la plupart du temps, survivre et demeurer belle et forte sans cet apport.

La dernière source de gaspillage, mais non la moindre, est celle que le projet que nous vous présentons tente de régler. Effectivement, en France, une personne passe en moyenne 10 minutes sous la douche. Cela représente 150 litres d’eau qui seront envoyés dans les égouts pour être purifiés et tout de même demeurer un déchet puisque cette eau n’est pas propre à la consommation directe. C’est beaucoup d’eau, encore une fois gaspillée.

 

Solution :

Pour s’attaquer au problème des douches, des créateurs se sont attardés non sur le temps passé dans la douche, mais sur la réutilisation de l’eau qui fuit vers le drain.

Le projet

La douche que nous vous présentons est un prototype de douche qui récupère l’eau, la tamise pour récupérer les déchets solides, la purifie de ses déchets, la stérilise pour éliminer les risques de transmission de bactéries ou de virus et la réutilise en boucle continue.

L’eau peut ensuite être réutilisée dans la douche ou pour d’autres usages. Les matériaux nécessaires peuvent être livrés chez vous et la douche peut être assemblée de vos propres mains, ce qui diminue les coûts d’assemblage en usine et réduit l’espace requis à la livraison et à l’entreposage puisque les parties du système sont livrées en pièces détachées.

 

Voici un petit aperçu de la fa  ç  on dont nous imaginons un cycle complet de l'eau des ménages. En réutilisant la même eau d'un processus à l'autre, nous pouvons réduire considérablement la consommation d'eau sans aucun sacrifice.

source

Les matériaux

Plusieurs matériaux sont nécessaires à l’assemblage de la douche. Premièrement, elle nécessite plusieurs filtres pour assurer une bonne réutilisation de l’eau :

  • un filtre à tamis qui permet d’enlever les cheveux ou d’autres objets pour protéger la pompe,
  • un filtre en microfibre qui permet de filtrer des éléments solides de taille moindre,
  • un filtre à sable qui permet de séparer les particules indésirables de l’eau,
  • un filtre au charbon actif pour permettre de rétablir la couleur de l’eau, enlever les odeurs et les produits chimiques comme les shampoings ou tout autre produit que nous utilisons,
  •  un dernier filtre qui sert à détruire les bactéries pathogènes à l’aide de rayons UV.

La douche est également équipée de capteurs et de microcontrôleurs qui supervisent, par exemple, la température de l’eau ou la quantité d’eau réintroduite dans le cycle. Les autres matériaux sont rudimentaires : des tuyaux pour les déplacements d’eau, des tiges de métal qui servent aux maintien du système, etc.

Avantages

Ce type de douche est malheureusement très peu connu autant dans les pays pourvus de grandes quantités d’eau potable que dans les pays où il en manque. Ces prototypes sont presque uniquement utilisés dans les pays européens, comme la France. Promouvoir des idées de la sorte pourrait réduire notre utilisation en eau potable dans la douche de 85 à 90%. Considérant qu’une douche utilise de 15 à 20 litres d’eau en une minute, la quantité d’eau utilisée passe de 150 à presque 15 litres par douche, ce qui est une grande réduction.

mauvaises utilisation de l’eau

utilisation d’eau 

Showerloop

 

 

Ce contenu a été publié dans France, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *