écoles électroniques

Katia Dufault  et Trinity Bergeron (2019)

Écoles électroniques

Plusieurs d’entre vous savent que la consommation de papier est très grande au Québec. C’est le cas, entre autres, dans les écoles primaires, secondaires et collégiales. En 2017, le Québec a consommé environ 3 millions de tonnes de papier d’impression et d’écriture, ce qui équivaut à environ 51 millions d’arbres coupés, selon le ministère des Ressources naturelles. Selon nous, l’utilisation du papier est beaucoup trop importante dans les écoles du Québec.

De légers changement

Certaines écoles ont apporté des changements. Ainsi, l’utilisation des tablettes électroniques est de plus en plus répandue dans les écoles du Québec à cause de leur facilité d’utilisation et de leur rapidité. Par contre, cette adaptation n’a pas éliminé l’utilisation du papier. Ces écoles continuent d’utiliser le papier pour les évaluations, les notes de cours ou les exercices. Cette consommation de papier contribue à la déforestation. En effet, il faut de 2 à 3 tonnes de bois pour fabriquer 1 tonne de papier simple. 

Certains professeurs exigent une feuille de présentation avant la remise de certains travaux imprimés, alors que ces projets pourraient simplement être transmis électroniquement. Puis, ce papier prendra le chemin du recyclage après la correction. Par exemple, on a évalué, dans les écoles de la ville de Rouyn-Noranda que le personnel imprimait plus de 6 millions de copies annuellement.

Et si on pouvait régler ce problème?

Selon nous, le gouvernement doit encourager le plus d’écoles possible à utiliser les tablettes électroniques et, en même temps, travailler à réduire l’imprimerie dans ces établissements. Il serait alors possible de sauver des millions d’arbres et, par le fait même l’habitats de nombreux êtres vivants.  

Cependant, les déchets électroniques  peuvent également nuire à l’environnement. En 2011, le Québec a produit 9500 tonnes de résidus électroniques. Au Québec, pas plus de 6% du matériel informatique est recyclé, alors que plus de 80% des pièces sont récupérables. Tous ces déchets contaminent les nappes phréatiques ainsi que les sols. Il faut donc s’assurer que ceux-ci soient bien recyclés. Nos écoles pourraient alors devenir beaucoup plus respectueuses de l’environnement.

Déforestation 

 

 

 

 

 

Références:

Le devoir

Équiterre 

Radio-Canada

Ministre des ressources naturelles

https://ecoinfo.cnrs.fr/2010/11/23/les-impacts-de-la-fabrication-du-papier/

Ce contenu a été publié dans Canada, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *