La catastrophe de Tchernobyl

Par Samuel Bouchard et Thomas-Lilly Bussières (2011)

La catastrophe de Tchernobyl­

 

Le 26 avril 1986, à la suite d’une expérimentation, le réacteur no 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl a fondu suite à plusieurs erreurs quand ils ont enlevé volontairement plusieurs mesures de sécurité. Le personnel de la centrale voulait prouver qu’ils pouvaient faire marcher la centrale même après une perte totale de l’électricité. Le réacteur fonctionnait à puissance trop faible alors qu’il y avait trop de xénon et d’iode. Ils étaient supposés arrêter le réacteur pendant 1 à 2 jours pour que le xénon et l’iode se désintègrent naturellement, mais ils ont décidé de continuer quand même.

tchernobyl_333

(Le réacteur numéro 4 après l’accident.)

Effets sur la population

Le nombre de décès est très controversé, il varie de 56 à 150 000 morts. Ils ont évacué autour de 850 000 personnes des zones les plus contaminées, ce qui a permis de limiter les conséquences pour ces personnes. Les personnes qui vivaient dans les zones les moins contaminées ne connaissaient pas les conséquences d’être exposé à de faibles doses de radiations sur une longue durée de temps. La plupart n’ont eu d’autre choix que de manger des aliments qui étaient contaminés.

Il y a eu beaucoup d’effets sur les enfants. Autour de 4 000 ont été atteints du cancer de la thyroïde parce qu’ils ont bu du lait de vache contaminé. Ils ont aussi eu des maladies cardio-vasculaires, des cataractes, des déficits du système immunitaire, des anomalies chromosomiques, des effets sur la reproduction et des effets psychologiques.

Dommages environnementaux

L’environnement aussi a beaucoup été touché. Un incendie qui a duré 10 jours a contaminé à peu près 200 000km². Les 30km autour de la centrale ont été vidés de leurs habitants. Les effets de la radiation ont  été ressentis un peu partout à travers l’Europe. Les animaux qui habitaient dans la région autour de la centrale ont été fortement atteints : à la fin de 1987, le taux de césium 137 était encore des milliers de fois supérieur à la normale. Les champignons ont emmagasiné le césium, puis ont été mangés par des animaux qui ont été contaminés. De plus, le césium s’est accumulé dans les mousses et les lichens.

La progression du « nuage radioactif » après l’accident.

Les sols ont été contaminés, ce qui a contaminé les cultures. Le niveau de césium 137 dans les cultures était jusqu’à 1000 fois plus élevé que le niveau habituel. La France n’a pas été beaucoup affectée, mais les pays plus au nord de l’Europe ont dû abattre des troupeaux de moutons et de rennes qui avaient été contaminés.

Solutions possibles

La plupart des dommages environnementaux prendront beaucoup de temps à s’arranger et on ne peut rien faire pour accélérer le processus. Par contre, au lieu des centrales nucléaires, on peut utiliser des centrales géothermiques. Ce type d’énergie utilise la chaleur de la terre pour chauffer et climatiser les maisons, elle pollue beaucoup moins que les centrales nucléaires. Avec l’énergie géothermique, il n’y a aucun risque d’accidents nucléaires.

(Le fonctionnement des centrales géothermiques.)

Ils pourraient aussi utiliser des cellules photovoltaïques pour capter l’énergie du soleil, mais ce type de technologie est très couteux et ne peut fonctionner que de jour.

panneaux_solaires

Il y a aussi l’énergie éolienne et hydrolienne. Les éoliennes et les hydroliennes transforment de l’énergie mécanique en énergie électrique, l’éolienne utilisant le vent alors que l’hydrolienne utilise les courants marins. C’est une forme d’énergie durable, puisqu’on peut réutiliser l’eau et le vent autant de fois qu’on le veut sans vraiment les polluer. Bien qu’avec l’éolienne on ne peut pas produire d’électricité quand il n’y a pas de vent, il est possible de prédire les courants marins, donc de prédire avec précision la production d’électricité par les hydroliennes.

eolienne

Conclusion

L’inconvénient principal de ces sources d’énergie alternatives est qu’ils sont très coûteux. C’est pourquoi le gouvernement risque de ne pas vouloir s’en servir, puisque leur but est de faire le plus de profits possible. Si on réussissait à convaincre les gouvernements, ça serait une bonne chose, puisque ces sources d’énergie sont renouvelables et ne produisent pas de gaz à effet de serre. Le plus important est qu’ils ne produisent aucun déchet radioactif et ne risquent pas de polluer l’environnement de cette façon.

Sources :

Wikipedia

La documentation française Accident-Tchernobyl.

Source des images :

Centrale

Éoliennes

Panneaux solaires

Sarcophage

Graphique

Ce contenu a été publié dans Ukraine. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *