La consommation fantôme

Rafaëlle Bérubé, Nadeige Leduc (2021)

Les appareils électriques occupent une importante place dans notre monde et nous pouvons effectivement en voir les nombreux effets lorsque nous devons recharger la batterie de nos appareils ou lorsqu’on doit payer la facture d’électricité qui peut devenir exorbitante à la fin du mois.

Une problématique invisible

La plupart de nos appareils électroniques ou de nos électroménagers continuent à consommer de l’énergie même lorsque nous ne les utilisons pas, c’est ce qu’on appelle l’énergie fantôme. Cette sorte de consommation est inapparente, mais bien en vie. Par exemple, nous pouvons prendre conscience de ces courants électriques quand notre appareil électronique est branché, mais inutilisé et qu’il devient brûlant. C’est parce qu’il consomme quand même de l’énergie. Pourtant, l’énergie qu’utilise un appareil est faible quand il est en pause, mais lorsqu’on le combine avec les autres appareils de la maison, cela devient problématique. Pour un seul foyer canadien, on estime qu’il y a plus de 20 appareils électriques qui peuvent consommer de l’énergie au même moment, par exemple une lampe de chevet, un robot multifonctions ou même un rasoir électrique sont des appareils qui consomment de l’énergie même au repos. Ces charges fantômes peuvent représenter de 5 à 10% de la consommation d’électricité totale d’une maison, ce qui correspond à une facture qui peut s’élever à plus 200$ par année.

La consommation fantôme peut avoir plusieurs impacts environnementaux. On n’a qu’à penser à l’électricité qui est produite par les centrales thermiques produisant des gaz à effet de serre. Heureusement, il y a plusieurs solutions qui peuvent vous permettre de réduire votre consommation fantôme.

source


Bien choisir son produit

Il est recommandé de favoriser les produits Energy Star lorsque vous achetez des appareils électriques, car ceux-ci sont réputés pour leur excellence en économie d’énergie et peuvent très bien aider à soulager vos factures et à diminuer la surconsommation d’énergie. Le symbole Energy Star est une icône de la consommation sur le marché canadien. Il permet d’identifier instantanément les produits qui ont été certifiés comme étant d’une haute efficacité énergétique.

Branche, débranche !

Pour bien gérer les charges fantômes, il y a aussi l’option de connecter nos divers appareils sur des prises facilement accessibles pour pouvoir débrancher les appareils à n’importe quel moment, sur des barres d’alimentation, car cela économise l’électricité, ou même sur des prises qui peuvent avoir leur propre interrupteur. Plusieurs catégories d’interrupteurs peuvent être efficaces, par exemple, une prise à interrupteurs, à minuterie, des barres de tensions, des barres intelligentes et des stations de charges USB. Les prix de ces produits varient. Pour les prises à interrupteur, le prix est d’environ 24$ tant dis que celui des barres intelligentes est d’environ 35$. Le prix d’une simple barre de tension est d’environ 6$. Cela peut vous faire épargner de l’argent à long terme.

source


Une sieste économique

Éteindre complètement les appareils à consommation de charges fantômes est un autre moyen qui peut faciliter la réduction de ces charges. On peut penser ici aux ordinateurs de bureau et aux accessoires qui les accompagnent tels que les haut-parleurs, les imprimantes, les fax ou même les écrans d’appoints. De plus, on possède plusieurs appareils dont nous oublions parfois l’existence, mais qui sont très simples à déconnecter comme les lampes de chevet, les systèmes audio, les chargeurs de téléphone ou, pour les adeptes de jeux vidéos, leurs consoles de jeux.

source

Une économie à deux avantages

La plus simple de toutes les solutions est, bien sûr, d’utiliser la lumière naturelle. C’est une solution très intéressante qui vous permettra d’économiser de l’énergie simplement en ouvrant vos rideaux et en éteignant vos lumières !

source: HydroQuébec

Sources

références

HydroQuébec

EcoHabitation

Ecohabitation

Sonnet

Energy Star

prise à interrupteurs

barres de tensions

barres intelligentes

Ce contenu a été publié dans Canada, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *