La marée noire de Louisiane

Par Christopher Cadieux et Raphaëlle Aubin (2011)

La marée noire de Louisiane

Le 22 avril dernier, sur la station Deepwater Horizon, une fuite de pétrole a été découverte. Cette fuite a été causée par une pièce défectueuse, ce qui a amené une explosion et un incendie. Quelques jours plus tard, soit le 28 avril, une fuite de plus a été découverte à quelque 1500 mètres sous l’eau.  Cette marée noire était donc devenue cinq fois plus grande que ce que nous avions estimé. Il y a environ 800 000 litres de pétrole qui ont été déversés dans le Golfe du Mexique. Parmi les 126 personnes présentes sur la plate-forme, on compte 11 disparus. Le tiers des eaux de la région fut fermé à la pêche.  Cette marée noire fut, de loin, la pire marée de l’histoire des États-Unis.

article_nasaNappe

Le pétrole s’est rependu près de la côte de la Louisiane et à l’embouchure du Mississipi où il y a un écosystème riche en oiseaux et en vie marine. Les barrages au bord de la côte n’ont pas réussi à retenir des vagues de pétroles d’un mètre cinquante. La biodiversité en entier de cet endroit a été mise en danger, des thons rouges, certaines tortues de mer, des requins, des mammifères marins et plusieurs oiseaux. C’est quelque 400 espèces qui pourraient souffrir de l’explosion de cette plate-forme. Un an plus tard, les effets de cette catastrophe se faisaient encore sentir sur les eaux de cette région.

Les conséquences

 

Les conséquences des marées noires ,pour l’environnement, sont très grandes. Cela peut apporter une dégradation du biotope (un milieu  qui héberge une flore et une faune et des populations de bactéries et autres microbes spécifiques). Cela dégrade beaucoup les fonds marins et les habitats de beaucoup d’animaux.

Les marées noires ont aussi comme conséquence  de perturber des espèces à plusieurs niveaux. Une étude a été faite sur des morues franches qui ont été exposées à une petite dose de pétrole et cette étude laisse croire que cela pourrait affecter la fibrinolyse, un processus physiologique complexe de dissolution des caillots sanguins, le système immunitaire, la fertilité, la résorption osseuse, le métabolisme des acides gras tout en augmentant le stress oxydatif.

Les solutions

 

Plusieurs solutions à ce problème ont été émises, mais aucune n’est officiellement utilisée. Plus de 35 000 personnes ont proposé des idées pour enrayer le problème des marées noires ,surtout depuis la fameuse marée noire de Louisiane.

L’une des solutions a été soumise par Thomas Kueller et Brian Varney, deux ingénieurs de Calgary. Leur idée consiste à mettre un entonnoir inversé au-dessus du puits avec un tuyau. Leur idée ressemble beaucoup à un aspirateur de fuites de pétrole. Leur concept n’a tout de même pas encore été testé. Cette solution pourrait servir à récupérer le pétrole et à réduire les effets sur l’environnement.

Un chimiste québécois, Thomas Gradek, a conçu une technique servant à faciliter l’extraction du pétrole. Celui-ci a conçu des billes de polymère organique, c’est environ de la taille d’un raisin. Le concept de ces petites billes est très simple, le pétrole s’accrocherait aux billes sans y changer la conception chimique. Il a fait une démonstration devant des journalistes et l’expérience s’est montrée très concluante, vous pouvez en voir une image sur le lien de Tva Nouvelles au-bas de la page. Lors d’un déversement de pétrole ou d’une explosion de plate-forme, ces billes pourraient être rattachées à de grands filets qui récupéreraient toute la nappe de pétrole. Le pétrole pourrait ainsi être utilisé par la suite donc il n’y aurait pas de perte pour le pétrole et il n’affecterait pas les espèces marines.

Wikipédia

Tva nouvelle

Radio-Canada

20minutes

Ce contenu a été publié dans États-Unis. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *