Le Royaume-Uni : pourtant si parfait…

Par François Ménard (2008)

Le Royaume-Uni : pourtant si parfait…

Notre planète souffre énormément. Les sources viennent des quatre coins du globe : chacun et chacune posons des gestes nuisibles à l’environnement. Heureusement, nombre  de règles s’y opposant ont été mises sur pied. Concentrons-nous sur la plus imposante de toutes selon moi, l’accord de Kyoto. Cette entente demandant aux pays les plus pollueurs de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre est d’une très grande importance.

royaume-uni-2

Toutefois, certains pays refusent de la signer vu les problèmes économiques que cela peut apporter. D’autres, comme le Royaume-Uni, signent cette entente et persistent. Malgré tout, aucun humain sur la Terre n’est parfait. Les technologies utilisées y sont pour beaucoup.

Grave problème : Les ordinateurs

Selon un rapport effectué au Royaume-Uni par la Fondation Nationale de l’Énergie, 18% des travailleurs au bureau n’auraient jamais fermé leur ordinateur. De graves problèmes économiques et environnementaux s’en suivent : en plus de coûter 70 livres annuellement par ordinateur, les émissions de gaz carbonique ont véritablement augmenté. La Fondation estime même que cette quantité de gaz émis équivaudrait au rendement de 120 000 « 4×4 ». Avec ses 2,56 tonnes de gaz émis annuellement par habitant, le Royaume-Uni se classe au 6e rang des pays les plus pollueurs, derrière les États-Unis, l’Australie, le Canada, l’Allemagne et la Russie. Malgré que le Royaume-Uni aide la cause de l’environnement, il se classe tout de même dans le top 6, sûrement à cause de leur grande production de charbon, de gaz naturels, de chaux et de pétrole.

Activités polluantes

Comme tout autres pays, les territoires habités sont intensément pollués grâce aux fortes populations. Le Royaume-Uni est un pays avec une forte population, surtout dans leur capitale nationale, Londres. La construction des routes est un grave problème. Les émissions de gaz à effet de serre sont abondantes. En plus, les routes sont beaucoup moins détruites que nous, le Québec. Également comme nous, leur pays pratique énormément l’agriculture. De grands territoires pleins de terres à cultiver, ainsi que les bovins, moutons et autres animaux de ferme. Encore une fois, les activités humaines sont polluantes : Les gros tracteurs utilisés en font beaucoup.

Petit réconfort

Tout de même, le Royaume-Uni est l’un des pays les plus concernés par rapport à l’environnement. D’après la publication de « l’Energy White Paper » du Gouvernement Britannique, rapport représentant la politique énergétique pour les vingt prochaines années, d’ici ce temps, le pays verra diminuer de 75% ses énergies produites et alors, devra importer. Le pays s’est mis comme objectif de diminuer ses quantités d’énergie produite de 20%, soit 7,5% de plus que le quota attribué par Kyoto. Cette quête est sans doute l’une des plus importantes jamais pensées par le pays. Plusieurs moyens sont offerts pour réduire les tonnes de pollutions produites. Par l’air, par l’hydraulique ou par le soleil ? Telle est la question. Pour des raisons économiques, le gouvernement britannique devra réfléchir à ce sujet. Des projets de construction pour ce qui est des éoliennes sont déjà en marche. Comme vous pouvez le constater à l’aide du tableau ci-dessous, l’Europe  possède un très grand nombre d’éoliennes. C’est un gros prix à payer d’un coup, mais les éoliennes sont beaucoup moins chères d’entretien annuellement. Le Royaume-Uni fait donc une très bonne action pour son pays ,contrairement à notre gouvernement qui se fixe des solutions à courts termes. En plus, le pourcentage de la croissance d’installations d’éoliennes de l’Europe surpasse la croissance du monde entier !

La Répartition de la puissance éolienne mondiale cumulée

table-2

Finalement, on a bien beau dire que notre planète est parfaite, mais tout au contraire, tout va de pire en pire. En plus, tous les moyens utilisés pour réduire notre pollution sont très dispendieux et malheureusement, ne sont pas à la portée de la majorité des populations planétaires. Certains pays comme le Royaume-Uni, pays plus riche financièrement, optent pour les côtés plus écologiques pour ce qui est de la production d’énergie, mais d’autres, s’en fichent carrément puisqu’ils perdent de l’argent vu les prix élevés de ces nouvelles technologies.

Autres références :

http://www.generation-nt.com/pc-allume-la-nuit-electricite-effet-de-serre-actualite-17718.html

http://web-japan.org/factsheet/fr/pdf_French/F44_envirl.pdf

http://www.futureofeurope.parlament.gv.at/workingpapers/agri/royuni-2_fr.htm

http://www.ifremer.fr/envlit/actualite/20040716.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Royaume-Uni

Ce contenu a été publié dans Royaume-Uni. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *