Les bénéfices du jardinage

Naomi Paiement et Eve Baribeau (2021)

Il y a environ 11 000 ans, un grave problème environnemental est apparu, ce qui a causé un gros impact sur notre planète. En effet, la sédentarisation a alors engendré le début de la pollution. La salinisation des terres de Mésopotamie en est un exemple. L’irrigation intensive des plaines a entraîné une accumulation de sel dans les terres, à la suite de l’évaporation des eaux, ce qui a modifié à tout jamais cet environnement en y empêchant l’agriculture. La pollution a un immense impact sur l’environnement, mais aussi sur notre santé. Chaque année, la pollution cause la mort de beaucoup de gens.

Effets néfastes sur la santé

La pollution de l’air a beaucoup d’effets néfastes sur la santé. On peut penser aux allergies ou à l’asthme qui touche 2,7 millions de Canadiens. On peut aussi penser à la maladie pulmonaire obstructive chronique. Celle-ci provoque l’essoufflement, la toux chronique et augmente la production de crachat. La pollution de l’air peut aussi causer des problèmes cardiaques comme l’angine de poitrine, l’arythmie, les crises cardiaques, l’insuffisance cardiaque et l’hypertension. Elle cause 15 300 décès prématurés chaque année au Canada, principalement à cause des particules de dioxyde d’azote et d’ozone. De plus, la population peut ressentir des symptômes comme la fatigue, les maux de tête ou l’irritation des yeux. Les gens qui sont le plus à risque dans cette situation sont les personnes âgées, les enfants en bas âge, les femmes enceintes et les personnes ayant une maladie soit cardiaque, pulmonaire ou respiratoire.

Source

La solution idéale!

De nos jours, la population essaie de faire attention à notre planète. Il y a, cependant, place à beaucoup d’améliorations. Ainsi, peu de gens font du jardinage pour aider la planète, encore beaucoup de déchets se retrouvent dehors, par terre dans les rues, les usines produisent énormément de pollution, mais ces habitudes peuvent être difficiles à perdre. Tous les pays pratiquent le jardinage. Il pourrait, toutefois, être pratiqué davantage, puisque c’est une bonne façon de protéger notre planète. C’est une solution très simple à adopter, mais pourtant bien efficace. Par exemple, il serait important de réduire l’usage du plastique et l’on peut faire cela à l’aide du jardinage. Au lieu d’acheter des produits suremballés à l’épicerie, on peut en faire pousser dans nos jardins sans devoir utiliser de plastique! Le jardinage diminue le gaspillage. Les plantes réduisent également la pollution de l’air.

Les engrais chimiques

En jardinage écologique, seuls le compost, le fumier et les engrais d’origine organique ou minérale sont utilisés pour nourrir les plantes et enrichir le sol. Il faut utiliser les bons engrais, car certains engrais chimiques (les azotés, les phosphatés et les potasses) polluent les lacs et les cours d’eau. Des jardiniers bannissent l’utilisation de certains produits comme les pesticides. Ceux-ci peuvent augmenter les risques de développer des maladies comme le cancer. Parmi les 800 pesticides utilisés dans le monde, environ 650 peuvent modifier le fonctionnement du système endocrinien.

Source

Des plantes efficaces!

Enfin, nous souhaitons vous présenter cinq plantes d’intérieur capables de dépolluer l’air de nos logements.

  • La première se nomme « le palmier bambou ». Cette plante absorbe les dégraissants, la colle et la fumée de tabac. Elle a beaucoup d’avantages. Elle a une longue durée de vie, elle humidifie l’air et peut éliminer jusqu’à 47% des polluants. Il est préférable de la mettre dans une pièce lumineuse, à l’abri du soleil.
  • Deuxième plante: le ficus pour le salon. Il n’est pas obligatoire de le mettre dans le salon, mais c’est un habitué des salons! Ses larges feuilles produisent beaucoup d’oxygène et absorbent l’ammoniac. Il apporte de la fraicheur dans la salle de séjour ou dans le hall.
  • Ensuite, il y a le Spathiphyllum pour la chambre. Cet endroit est la place idéale pour cette plante, car elle est efficace pour lutter contre l’apnée du sommeil. Cette plante est un purificateur d’air. Elle aspire les substances nocives comme l’odeur de la peinture, les fumées de tabac, les odeurs des produits ménagers comme l’eau de javel et , en plus, produit de l’oxygène.
  • L’Hedera, elle, humidifie l’air et absorbe les polluants comme la fumée de tabac.
  • Finalement, l’Aglaonema atténue l’odeur des produits d’entretien. Elle produit de l’oxygène et purifie l’air.

références:

Futura Planète

Gouvernement du Canada

Radio Canada

6 bonnes raisons de faire du jardinage

Le devoir

Ravate

Ce contenu a été publié dans Canada, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *