Les biocarburants, plus dévastateurs que le pétrole !

Par Francis Lefebvre (2008)

Les biocarburants, plus dévastateurs que le pétrole !

 

La Malaisie, passée de pays en voie de développement à pays développé en 25 ans, est en voie de devenir un compétiteur dans la course à celui qui pollue le plus ! Parce qu’elle fournit, avec l’Indonésie, 83% de la production mondiale d’huile de palme qui est le principal composant du carburant « bio » de plus en plus utilisé en Europe suite à la pénurie imminente de pétrole. J’invoque la pollution, car on ne peut ignorer les effets de la production de l’huile de palme : pour planter ces palmiers rabougris, on doit raser des quantités phénoménales d’arbres qui libèrent immanquablement du carbone dans l’air et qui doivent ensuite être incinérés, car on ne peut les entreposer tous. Quand on fait des coupes à blanc, on détruit des écosystèmes sûrement uniques, car, en Malaisie, plus de 3000 espèces d’arbres, 400 à 500 espèces d’animaux et d’innombrables insectes sont menacés à cause de la déforestation massive. Autre fait intéressant, 87% de la déforestation, entre 1985 et 2000, a été causée par les planteurs de palmiers à huile. Aux alentours des grandes villes comme Bornéo et Kuala Lumpur, plus de 2.5 millions d’hectares de forêts et de champs ont été convertis en plantations. Le pire reste à venir, d’autres coupes ont été prévues. 6 millions d’hectares supplémentaires en Malaisie et 16,5 millions en Indonésie seront coupés à ras le sol.

La déforestation seule produit presque autant de pollution que le pétrole, parce qu’en les coupant, on libère des sommes titanesques de carbone dans l’atmosphère et encore plus quand le surplus est incinéré. Après les zones sèches, les planteurs se tournent maintenant vers les marécages qui sont eux-mêmes sur des tourbières qui, en séchant, vont libérer encore des sommes de carbone non-négligeables, En fait ce qu’on croit être plus écologique est BEAUCOUP plus dévastateur que du pétrole brut Nigérien.

Les raffineries

 

Jusqu’ici, je n’ai parlé que des moyens employés pour produire l’huile. Ce secteur est composé de plusieurs compagnies. Voici certainement la plus grosse fusion opérée dans le domaine de la palme : Golden Hope Plantations, Sime Darby et Kumpulan Guthrie sont devenues LA plus grosse entreprise de palme répertoriée sous le nom de Synergie Drive. Depuis la fusion, cette compagnie contrôle plus de 526 000 hectares de plantations d’huile de palme en Malaisie et en Indonésie, en plus d’être impliquée dans deux projets d’usines de raffinement.

IOI est, quant à elle, impliquée dans le raffinage de palme. Elle possède plusieurs usines de raffinement un peu partout dans le monde. Elle a acquis Unilever Europe, la seule entreprise européenne à avoir été sérieusement dans la course, deux usines en Malaisie et a fait savoir son intention d’acquérir Asiatic Developpement, un autre gros poisson de l’huile de palme. Comme si ce n’était pas assez, IOI construit une usine qui pourra raffiner jusqu’à 200 000 tonnes de biodiesel annuellement. Pour compléter le gâteau, une usine pouvant aller jusqu’à 900 000 tonnes par an sera construite en Europe(Pays-Bas).

Voici un petit survol sur la situation en Malaisie et en Asie du Sud-Est(voir le tableau)

Producteurs/fournisseurs

 

Partenaire étranger

 

Projet

 

Golden Agri-Resources (Singapour/Indonésie, possédé par Sinar      Mas Group) China National Offshore Oil Co. et Hong Kong Energy Ltd. Un projet de 5,5 milliards de dollars sur 8 ans pour développer      un biodiesel à partir du palmier à huile brut,      et du bioéthanol issu de canne à sucre et du manioc sur environ un      million d’hectares de terres en Papouasie et à Kalimantan en Indonésie.
PT Mopoli Raya (Indonésie, filiale de Bolloré Group) Merloni (Italie) Construire une usine de biodiesel d’une capacité de 250,000      tonnes par an à Kuala Tanjung, appellée Nusantra BioFuel
Kulim (Malaisie, possédée par Johor Corporation) Peter Cremer Gruppe (Allemagne) Lancement d’un partenariat pour la construction et le      fonctionnement de deux usines de biodiesel en Malaisie et à Singapour.
IOI et Golden Hope Plantation (Synergy Drive) BioX Group (Pays Bas) En 2006, BioX a signé un accord d’approvisionnement pour 10      années avec IOI et Golden Hope Plantation qui inclut la construction      d’une usine électrique à biocarburant à la raffinerie de IOI à      Rotterdam. Le Groupe BioX a aussi des joint venture avec Tradewinds      Plantations et Sime Darby pour des projets de commerce de carbone à leur      raffineries d’huile de palme.

Bon, jusqu’ici, tout cela est très déprimant, mais il y a encore un espoir, si mince soit-il.

L’Union Européenne reviendrait sur sa décision de ne pas interdire l’importation du carburant végétal fait en majorité avec de l’huile de palme.

De notre côté, on peut éviter d’acheter du bois non-certifié, surtout si c’est du bois provenant d’Asie.

Liens hypertexte :

Wikipédia

Amis de la Terre

Grain

Ce contenu a été publié dans Malaisie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *