Les centrales nucléaires !

Par Sabrina B. St-Denis et Mariannick Gauthier (2013)

Les centrales nucléaires !

 

Les gaz à effet de serre projetés dans l’air troublent l’atmosphère de la Terre, le climat est donc changé, ce qui pourrait avoir de très grandes conséquences si nous n’y remédions pas ! Ces conséquences peuvent se traduire par des canicules, des désertifications, des inondations, des tempêtes, des disparitions de glaciers, des montées du niveau de la mer et 1 million d’espèces animales et végétales pourraient disparaître en 50 ans. Les activités humaines, l’utilisation de combustibles fossiles, par exemple le pétrole,les déforestations, la pollution des eaux sont toutes des causes à l’origine de ce phénomène. Que leur contribution soit peu élevée ou au contraire très élevée, ensemble et à long termes, elles y contribuent toutes. Parfois, éliminer un facteur qui contribue peu à la pollution peut aider et encourager à faire plus encore. Les usines nucléaires, lorsqu’elles fonctionnent bien et qu’on oublie le problème des déchets radioactifs, peuvent sembler une bonne solution au problème de l’effet de serre. En effet, elles ne produisent pas de gaz à effet de serre lorsqu’elles fonctionnent. Cependant, si un problème survient dans l’usine, une catastrophe naturelle ou encore une explosion, les conséquences peuvent être désastreuses.

Au moins 32 pays sont bien équipés en ce qui concerne  l’énergie nucléaire, notamment le Japon, qui était un très grand producteur. En 2010, il était classé au 3e rang des pays producteurs d’électricité nucléaire dans le monde. La production d’électricité nucléaire au Japon s’est élevée en 2010 à 279 230 GWh, soit 29% de la production d’électricité produite dans le pays. Les choses ont commencé à changer à partir de la catastrophe de Fukushima qui a eu lieu le 11 mars 2011. Ce jour-là, un séisme de magnitude 9 frappe le Japon, ce qui provoque la perte de l’alimentation électrique externe et interne de la centrale de Fukushima, suivie, une heure plus tard, par un énorme tsunami qui endommagea gravement la centrale, ce qui causa le relâchement de quantités massives de déchets radioactifs gazeux et liquides dans l’eau, les sols et l’air. Par la suite, on a pu observer des mutations affectant certaines espèces occupant les écosystèmes terrestres près de la centrale, notamment chez les papillons. La commission japonaise de sûreté nucléaire a effectué des prélèvements dans le sous-sol, à proximité des bâtiments. On y trouva de très fortes quantités d’iode radioactif et de césium radioactif. Le Pacifique a été hautement pollué par l’eau et les déchets rejetés par la centrale. La dilution de ces produits dans l’océan Pacifique devrait être terminée vers 2018…

Suite à cette catastrophe, le Japon a prit les choses en main et a décidé de commencer tranquillement à adopter une nouvelle source d’énergie qui, cette fois, ne sera pas dangereuse, qui est inépuisable et renouvelable : l’énergie solaire. Il suffit de capter l’énergie du Soleil, à l’aide de panneaux photovoltaïques, et de la transformer en électricité pour la transmettre aux habitants branchés à ce réseau. L’énergie solaire est une énergie propre et non polluante pour l’environnement. Aucun gaz à effet de serre n’est rejeté ni déchet radioactif. Elle n’emploie aucun carburant et les panneaux solaires sont silencieux.Le seul inconvénient est qu’elle est plus coûteuse au point de vue économique. Pour l’instant, le Japon ne tire que 1.6 % de son énergie de sources renouvelables, mais, avec tous ces projets, ce taux devrait tripler d’ici la fin de l’année ! Depuis le 1 Juillet 2012 le Japon a adopté une loi sur les énergies renouvelables obligeant les compagnies d’électricité à acheter toute la production proposée par les fournisseurs. À partir de ce jour, plusieurs parcs solaires, avec panneaux photovoltaïques, furent mis en service et on compte jusqu’à 100 fermes de panneaux solaires en construction ! À Minimisa, situé à 30 km de la centrale accidentée de Fukushima, le groupe Toshiba s’apprête à construire un parc solaire, avec des panneaux photovoltaïques répartis dans plusieurs lieux de la ville pour alimenter quelques 30 000 foyers. Le Japon veut aussi construire 290 000 modules polycristallins, (panneaux solaires) qui pourront, à eux seuls, alimenter 22 000 foyers. À cause du manque d’électricité causé par la perte de plusieurs réacteurs nucléaires et d’une importante centrale nucléaire, le Japon décide de mettre une nouvelle installation en place. Ce pays prévoitvconstruire la plus grande centrale solaire du Japon, elle équivaudra à la surface de 27 terrains de baseball. Le Japon tirait entre 25% à 30% de son énergie des centrales nucléaires, et bientôt, ce chiffre pourrait se situer entre 10% et 15%. Chaque petit geste peut faire la différence.

La Presse.

Nucléaire Non Merci.

Futura Sciences.

Wikipédia.

Green Peace.

Bastamag

le nouvel observateur

Ce contenu a été publié dans Japon. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *