Les koalas

Arianne Desrosiers-Laroche et Bianca Langelier  (2018)

Les koalas

 Présentation de l’espèce

Source


 

Surnommés les paresseux australiens, leur présence sur Terre date de plus de 25 millions d’années, soit bien avant l’arrivée des humains. Selon l’Union internationale de la conservation de la nature, les koalas, l’emblème de l’Australie, sont dorénavant classés comme des êtres susceptibles de disparaître. Plusieurs espèces de cette famille, comme les cundokoalas, les nimiokoalas, les madakoalas, les litokoalas et les koobors se sont éteintes du règne animal. De cette famille, il ne reste que les Phascolarctos cinereus vivant dans les forêts d’eucalyptus en Australie. Ces mammifères herbivores, mangeant du gommier et de l’eucalyptus, sont dotés d’un petit corps trapu, de grandes oreilles longues et portent une épaisse fourrure responsable de leur charme. La femelle koala ayant une espérance de vie de 20 ans, peut donner naissance à un nouveau-né chaque année durant 12 ans.

Problèmes de cette espèce

Source


Par contre, la reproduction a diminué énormément en raison de certaines décisions humaines. L’habitat naturel des koalas a été en grande partie détruit afin de laisser place à des colonies lors de la colonisation européenne qui a eu lieu du milieu du XIXe jusqu’à la moitié du XXe siècle. Par la suite, ils ont été chassés afin que les marchands de l’époque se procurent leurs fourrures pour en faire profit jusqu’en 1930.

Les koalas se battent dorénavant contre les changements climatiques, l’exploitation minière et la déforestation. Ces impacts environnementaux ont malheureusement fait diminuer de 80% la population des koalas. Des centaines de milliers d’individus de cette espèce sont disparus en 10 ans. Maintenant, il ne reste que 50 000 mammifères de cette espèce. Ils sont sensibles à la chaleur et l’eucalyptus est leur seul moyen de se nourrir, de se protéger et de s’hydrater. Malheureusement, cet arbre disparaît à vue d’œil par la déforestation afin que les villes prennent de l’expansion. Vous serez surpris d’apprendre que 44km² de zones forestières du Queensland en Australie, équivalant à la superficie de  4400 terrains de rugby, ont été rasés de la carte en seulement 2 ans, ce qui a fait en sorte que 179 koalas ont vécu leur dernier jour. Tout cela a été provoqué par une seule et triste déforestation. Notre espèce fragilise ces petits mammifères. Ceci rend les koalas plus sensibles à certaines maladies comme la chlamydia. Les traumatismes que ces mammifères subissent lors d’accidents avec des voitures sont aussi de sombres conséquences qui leur sont imposées à cause des activités irréfléchies des humains.


Solutions

De nouvelles plantations


Au cours des dernières décennies, plusieurs personnes se sont conscientisés à propos de la dégradation des conditions de vie des koalas. C’est pourquoi plusieurs organismes et sociétés, ainsi que certaines personnes à titre individuel, ont rassemblé leurs forces afin de mettre en place des solutions dans le but de sauvegarder ce beau mammifère. Ainsi, de nouvelles plantations d’eucalyptus ont été mises en place. Cela a permis et permettra de donner une chance aux koalas de se procurer le minimum de nourriture  ainsi qu’un abri afin de se protéger contre la chaleur lors des grosses canicules de l’Australie. De surcroît, des groupes d’aide comme l’Association de l’Australie amassent des fonds dans le but, eux aussi, de planter des arbres afin de créer une forêt adaptée et sécuritaire pour ces êtres sensibles. Les koalas pourraient donc retrouver le strict minimum des ressources qui leur ont été volées.

L’adoption d’un koala


Certaines personnes ayant les koalas à cœur ont voulu non seulement les aider à vivre plus sainement et dans un endroit plus sécuritaire, mais aussi dans un environnement protégé qui subviendra à tous leurs besoins vitaux comme la nourriture et l’eau potable, un environnement salubre, etc. C’est pourquoi le site Save the Koalas a été créé. Ce programme permet d’offrir la possibilité aux citoyens d’adopter un joli koala. En adoptant un koala, une somme d’argent est donnée à l’organisme qui s’occupe de protéger ces petits mammifères. Cet organisme peut donc investir de l’argent pour les terrains qui sont destinés à protéger les koalas de la déforestation.  Cette ingénieuse idée permettra, à la longue, de multiplier cette sorte de mammifère dans des endroits protégés contre la déforestation. Ceci devrait aider à les protéger de la déshydratation amplifiée par les changements climatiques.

Des études scientifique

Source


De plus, afin de mieux les étudier pour leur offrir le maximum d’aide, l’association
Beauval Nature, à but non-lucratif, située à Saint-Beest Island au Queensland, a créé un programme de conservation et de recherche pour les koalas. Cette organisation a été mise en place en 2009 afin de soutenir la biodiversité mondiale. L’association Beauval Nature a comme but d’étudier le comportement des koalas dans la nature, leur répartition dans leur milieu de vie naturel ainsi que le développement de certaines maladies les touchant en grand nombre. De surcroît, l’arrivée en 2002 d’un groupe de koalas venant d’une autre région de l’Australie, a permis heureusement , tout au long des recherches, la reproduction de nouveau-nés, permettant d’augmenter le nombre de koalas sur la planète Terre.


Sources

 

 

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Australie, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *