Les pesticides

Par Lydia Girard et Karolanne Leclaire (2012)

Les pesticides

Description :

 

Dans l’agriculture intensive, la principale façon de protéger les plantes cultivées des insectes ravageurs, des maladies causées par des champignons, des plantes comme les adventices qui sont des mauvaises herbes, des rongeurs et des limaces est d’utiliser des pesticides. Les pesticides sont des substances dont la terminaison du mot est « cide », ce qui indique qu’ils ont pour fonction de tuer des êtres vivants. Lors de l’utilisation des pesticides, l’environnement est contaminé par ces substances, dans l’eau, dans l’air et dans le sol. Il peut y avoir des effets nocifs sur les organismes, même sur l’être humain. Les pesticides, aussi appelés produits phytosanitaires, produits antiparasitaires ou encore produits agropharmaceutiques, sont des produits chimiques conçus. Il y a plusieurs sortes de pesticides, comme les insecticides qui sont des polluants organiques  persistants qui ont en général une toxicité aiguë plus élevée. Les fongicides sont des agents qui tuent les champignons dont les moisissures. Les herbicides sont un peu moins toxiques que les insecticides et ils ont comme fonction de détruire les mauvais herbes. Les rodenticides tuent les rongeurs et ils sont utilisés pour la prophylaxie de la peste et les molluscicides ou les anti-limaces sont composés d’une sorte de poison, le métaldéhyde.

Pesticides

Le problème :

 

Lors de la pulvérisation  des pesticides, 25% à 75% de ces produits toxiques se retrouvent dans l’air, l’eau et également dans plus de 50% des fruits et des légumes que nous mangeons. De plus, des centaines de molécules toxiques se retrouvent dans nos organismes,  apportés par les aliments que nous consommons. Par exemple, les anti-limaces sont des granules bleues composées de métaldéhyde (un poison super puissant). Quand les limaces s’en nourissent elles perdent rapidement leur appétit, ce qui les fait mourir 3 jours plus tard. Ensuite, les limaces sont mangées par les oiseaux, les crapauds et les hérissons, alors le poison affecte la chaîne  alimentaire et il se retrouve même dans notre organisme. On retrouve des résidus de pesticides dans 96% des eaux superficielles et dans 61% des eaux souterraines en France. Les effets des pesticides sur les personnes exposées sont : un risque plus élevé de développer des problèmes tels que le cancer, des malformations congénitales,  des problèmes d’infertilité, des problèmes neurologiques ou encore un système immunitaire affaibli. Selon le site Danger-Santé, des observations montrent une forte augmentation des cancers génitaux (prostate et testicules) avec une hausse de 300% chez les 25-35 ans et une diminution de moitié de la spermatogénèse (le processus de production des spermatozoïdes) depuis les années 50.

405px-Cropduster_spraying_pesticides

Solutions :

 

Il y a beaucoup de solutions qui existent pour remplacer les pesticides sans nuire aux animaux, à la planète et aux êtres humains.

  •   Il y a des granulés de phosphates ferriques pour remplacer les molluscicides et  les anti-limaces, ces granules sont elles aussi bleues, mais elles sont composées d’un type de phosphate de fer non toxique pour les animaux et les plantes. Après avoir ingéré le produit,les mollusques cessent de s’alimenter et meurent après quelques jours.
  •   L’agriculture biologique est la meilleure protection contre les pesticides, elle utilise seulement des substances d’origine minérale ,moins toxiques que celles utilisées habituellement dans les pesticides, comme le soufre, le cuivre, ou d’origine végétale (moins nocives) comme  quelques insecticides naturels(roténone, pyrhétre), des purins végétaux et des algues calcaires (lithothamme) riches en oligo-éléments, ce qui renforce la résistance naturelle des plantes. Ce type d’agriculture implique une utilisation moins intensive de nos terres. De plus, des analyses ont été faites sur des sols pour prouver que l’agriculture biologique est écologiquement efficace.
  •   Ensuite, il y a la production intégrée qui est utilisée depuis 15 ans en arboriculture en Wallonie et surtout par les membres de l’association sans but lucratif  GAWI(Groupement d’Arboriculteurs pratiquant en Wallonie les techniques Intégrées). Cette méthode de production a un impact positif sur le plan économique, mais aussi sur les plans social et écologique, car elle utilise beaucoup moins de pesticides. Elle est caractérisée par des pratiques agricoles menant à des aliments de très bonne qualité qui utilisent des moyens naturels et des mécanismes régulateurs pour remplacer les aspects polluants et pour assurer une agriculture durable. Le système intégré est basé sur des techniques de prévention des maladies, il est donc celui qui présente le meilleur équilibre. Les rendements baissent de 10 % mais la diminution des produits qui entrent dans le sol permet une baisse des charges qui préserve les profits des agriculteurs. Pour continuer, l’agriculture durable est un autre moyen qui protège mieux la biodiversité, l’eau et les sols.
  • De grandes baisses d’utilisation des pesticides ont été remarquées dans plusieurs pays étrangers et ces baisses ont été atteintes grâce à différents moyens comme, par exemple : plusieurs pays se sont fixés des objectifs de diminution des pesticides et ils  renouvèlent leurs objectifs chaque année, il y a des taxes plus élevées sur les pesticides, ce qui encourage moins les agriculteurs à les utiliser s’ils sont plus coûteux  et les agriculteurs se sont impliqués pour trouver des alternatives à l’utilisation des pesticides ( l’agriculture biologique ou intégrée).

En conclusion, il y a beaucoup de moyens que nous pouvons utiliser, à la place des pesticides, qui ne sont pas nocifs pour l’environnement, ni pour les animaux et qui sont souvent moins efficaces à court terme, mais plus efficaces à long terme que les pesticides. C’est un geste pour l’environnement qui est encore difficile à faire pour certains agriculteurs, puisque  ça coûte plus cher et que, présentement, des compagnies puissantes font beaucoup d’argent avec les pesticides. Nous devrions éliminer les pesticides totalement  puisque l’agriculture biologique ou intégrée commence à prendre de plus en plus d’importance.

wikipédia,

mouvement pour le droit et le respect des générations futures,

danger santé,

agriculture de demain,

graines de jardinier

Ce contenu a été publié dans Danemark. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *