Les pluies acides

Par Mylène Pagé et Marjolaine Pagé (2011)

Les pluies acides

 

Tout d’abord, avant de décrire ce que sont les pluies acides, il faut connaître l’échelle de pH. Cette échelle se divise en trois parties. La première est celle de l’acidité. Pour qu’une substance soit acide, elle doit avoir un pH situé entre 0 et 6,9. Ensuite, il y a les substances neutres. Elles ont un pH de 7 uniquement.  Finalement, il y a les alcalins aussi appelés basiques. Celles-ci ont un pH situé entre 7,1 et 14. Plus la substance est proche de zéro, plus elle est acide. Plus elle est près de 14, plus elle est basique. Donc, pour qu’une pluie soit acide, elle doit avoir un pH inférieur à 5.5. Voici un schéma représentant l’échelle de pH :

kids-ph

Définition

Avant de définir ce que sont les pluies acides, il faut connaître les substances qu’elles contiennent. La première substance est l’oxyde d’azote (Nox). Les oxydes d’azote sont des gaz odorants et très toxiques. Les sources principales qui créé ces gaz sont les véhicules (60%) et les installations de combustion comme par exemple les centrales thermiques. La deuxième substance qui les compose est l’oxyde de soufre(So2).Ce gaz est incolore c’est-à-dire sans couleur. De plus, il est ininflammable et il peut avoir une forte odeur qui irrite les yeux et les voies respiratoires. Il est très dangereux pour la santé des humains.Ce gaz est relâché dans l’atmosphère pendant l’utilisation des combustibles fossiles (charbon et le pétrole). Ces oxydes sont formés ainsi :lorsque le pétrole et le charbon sont brûlés pour former de l’énergie, deux choses se passent. Premièrement, le soufre contenu dans le combustible se combine à l’oxygène de l’air et devient alors de l’oxyde de soufre. Ensuite, l’azote qui est contenu dans le combustible se combine aussi à l’oxygène et à l’air pour former des oxydes d’azote. Quand ces oxydes sont rejetés dans l’air avec  d’autres fumées, ils montent dans l’atmosphère. Par la suite, les oxydes subissent plusieurs changements et deviennent alors acides. Quand ils retombent finalement au sol, ils deviennent ’’ des dépôts acides’’ de gaz et d’autres particules. Maintenant que l’on connaît ces composants, on peut décrire les pluies acides ainsi : ce sont des eaux de pluie contaminées par les substances chimiques que les industries, les automobiles et les maisons  libèrent dans l’atmosphère(Nox et So2). Le niveau d’acidité d’une pluie acide est nettement supérieur à celui de la pluie naturelle. Pour savoir si une pluie est acide ou non, on doit déterminer son pH. Elle doit avoir un pH inférieur à 5,5 pour être considérée comme une pluie acide. De plus, ces pluies peuvent apparaîtrent sous différentes formes : neige, brouillard ou pluie. Voici à quoi peut ressembler des arbres ayant subit les impacts d’une pluie acide.

Les conséquences

Sur la forêt :

Les pluies acides réduisent la résistance des feuilles au froid. De plus, elles abîment les aiguilles des conifères et empêchent la germination*.Les bourgeons, ainsi que les feuilles, sont alors endommagés. Elles ont donc de la difficulté à demeurer vivantes lors des sécheresses, des maladies ou encore lorsque des insectes les envahissent. La couleur des feuilles change également.Le vert de celles-ci passe au jaune ou même au rouge. Cela démontre que la pluie contient des traces d’acide puisque le pigment de la feuille a changé. Germination* : Développement de l’embryon contenu dans une graine, mettant fin à la période de vie latente*, ou anhydrobiose. Latente* : Qui existe de manière non-apparente, mais peut à tout moment se manifester.

Sur les sols :

Les sols qui sont exposés aux pluies acides se dégradent. Ils perdent leurs nutriments nécessaires à la culture (l’agriculture et l’élevage). De plus, l’acidité affecte les animaux et la végétation. On ne peut donc plus rien semer sur les terres qui ont été affectées et encore moins nourrir les animaux. Elles peuvent également ralentir la croissance des végétaux et même causer leur mort.

Sur les lacs :

Les lacs atteints par la pollution acide sont magnifiques, car l’eau devient transparente.Cela est possible grâce à certaines mousses qui survivent aux eaux acides. Elles retiennent les poussières et les sédiments, ce qui donne cet aspect à l’eau. Par contre, cette apparence n’est qu’une illusion, car lorsqu’un cours d’eau à un taux d’acidité trop élevé, plusieurs espèces marines meurent. Comme par exemple le poisson. Le saumon et la truite sont les plus touchés. Il n’y a que les espèces résistantes à ces conditions qui parviennent à survivre. La contamination des eaux engendre aussi d’autres disparitions d’espèces comme les oiseaux qui ne possèderont plus leur ressource première pour se nourrir. Ils mourront donc à leur tour eux aussi.

Sur notre santé :

Lorsque la température commence à grimper, les hydrocarbures* des gaz d’échappement se mélangent avec l’oxyde d’azote. Cela a pour effet de créer un ozone au sol. C’est très dangereux puisque celui-ci peut se combiner à d’autres substances nocives et devenir encore plus polluant pour l’air que nous respirons. De plus, l’oxyde d’azote et l’oxyde de soufre qui se retrouvent dans l’atmosphère peuvent nous causer des problèmes d’asthme. Les humains éprouveront alors des difficultés respiratoires.

hydrobarbures* : Molécule composée uniquement de carbone et d’hydrogène. Le méthane du gaz naturel, le butane et le propane utilisés comme combustibles sont des hydrocarbures.

Les pluies acides en Suède

fumee

Les pluies acides peuvent se retrouver un peu partout sur la planète.Toutefois, le pays que nous avons ciblé est la Suède. À présent, c’est plus de 18000 de ces lacs qui sont devenus acide. Cette partie d’eau est maintenant imbuvable à cause des pluies qui ont détruit le cuivre (Cu) des canalisations.Cependant, ça ne s’arrête pas là. Les pluies vont jusqu’à démolir les pierres de certaines églises ou encore de certaines cathédrales d’une grande valeur. Leurs sols ont également subit des conséquences. Il est pratiquement impossible de faire des récoltes. Les terres infertiles ne sont pas toutes les terres du pays ,mais c’est plus d’une centaine qui ont été affectées. Ce problème est causé par le manque de neutralisants dans les sols. Les sols profonds et riches en minéraux ne sont pas touchés puisqu’ils peuvent neutraliser celles-ci en supprimant l’acide et en rendant l’eau alcaline*.

Alcaline * : Qui contient une base ou en a les propriétés.

Les Solutions

Il n’existe pas beaucoup de solutions pour déterminer quand et où se produiront les pluies acides. Néanmoins, il est possible de réduire la quantité des polluants qui causent celles-ci (So2 et Nox) en effectuant des petits gestes au quotidien ou des solutions à long terme.

Solution#1 :

Pour les véhicules : il est possible d’utiliser des moteurs spéciaux à combustion pauvre(qui dégage moins de gaz toxique). Ils produiront moins de gaz nocifs, donc il y aura moins de rejets de So2 et Nox dans l’atmosphère.

Solution #2 :

Pour les véhicules : Purifier les gaz d’échappement des voitures en les faisant passer par un convertisseur aussi appelé pot catalytique. Celui-ci serait attaché au tuyau d’échappement de l’automobile. Les gaz y seront ainsi filtrés et modifiés. Les émissions d’hydrocarbures et d’oxydes d’azote seraient réduits d’environ 90%. De plus,il faudra privilégier le covoiturage.

Solution #3 :

Contrôler la façon dont les combustibles sont brûlés. Ainsi, on pourrait réduire les dégagements d’oxydes de soufre et d’oxydes d’azote. Grâce à des chaudières spéciales, à lit fluide*c’est-à-dire composé de sable et de particules de chaux, le charbon flotterait dans l’air et le soufre serait emprisonné par la chaux. Ce procédé pourra réduire jusqu’à 90% des quantités d’oxydes de soufre dans les gaz qui sont produits lors de la combustion du charbon. Pour les oxydes d’azote et bien ils sont formés quand un combustible brûle en présence d’azote et d’air. Pour minimiser leurs effets sur l’environnement, il faut diminuer la température et le temps pendant lequel l’air reste dans la chambre de combustion. De cette façon, on contribue à diminuer les dégagements d’oxydes d’azote dans l’atmosphère. *lit fluide : un lit composé de sable et de particules de chaux, soulevé par des puissants jets d’air.

Solution #4 :

Pour les lacs, la solution est vraiment dispendieuse. Elle consiste à déverser de grandes quantités de chaux ou bien de calcaire broyé dans ceux-ci. Ces éléments contribueront à neutraliser leur acidité. Toutefois, l’efficacité de cette solution est à court terme et difficile à utiliser. Elle ne fait que réduire les conséquences de la pollution causée par les acides. Elle n’en supprimerait pas les causes.Cependant, même si elle est  coûteuse, cette solution devrait être utilisée pour éviter que les conséquences des pluies acides ne s’aggravent.

Solution #5 :

Il est également possible d’utiliser des énergies alternatives c’est-à-dire des énergies autres que le charbon, le pétrole ou le gaz naturel qui seraient moins polluantes et renouvelables. Même si le charbon et le pétrole contribuent plus de 75% des besoins en énergie sur notre planète, ces énergies ne sont pas renouvelables. Toutefois, des énergies comme : l’énergie hydroélectrique (utilise la puissance des chutes), la biomasse (obtenue en brûlant des matières organiques), l’énergie géothermique (obtenue en creusant la couche terrestre), l’énergie des marées (qui provient des marées hautes et des marées basses) sont toutes renouvelables. Il serait donc intéressant de les utiliser, car elles dégagent moins d’oxydes d’azote et d’oxydes de soufre que le pétrole ou encore le gaz naturel.

Solution #6 :

Il faudrait isoler votre maison, réduire votre consommation d’eau afin de ne pas la gaspillée et la polluée. De plus, il est plus avantageux d’acheter des appareils qui consomment moins d’énergie, c’est plus économique.

Références :

 

Oxyde d’azote

Oxyde de Soufre

Définition des pluies acides

Autres définitions des pluies acides

Conséquences des pluies acides

Solutions

Autres solutions

Autres conséquences

PLuies acides Éditions Saint-Loup

Les pluies acides Rageot Editeur

Images :

 

Échelle de pH

Arbres

Suède

Ce contenu a été publié dans Suède. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les pluies acides

  1. Amélie 20 janvier 2014 dit :

    Oh mon dieu !! Merci mille fois !!! Votre site m’a tellement aidé… Je cherchais justement des images des arbres affectés par les pluies acides en Suède pour un travail et je suis miraculeusement tombée sur votre site !!! Merci beaucoup !!!! smiley smiley smiley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *