L’Hydrolienne : Une énergie nouvelle.

  • Par Andrew McKinnon (2012)

L’Hydrolienne : Une énergie nouvelle.

Peu nombreux sont les pays qui utilisent une énergie propre et renouvelable, or, si tous ces pays n’utilisent pas une énergie propre, ils utilisent donc une source d’énergie qui pollue l’atmosphère, qui endommage la couche d’ozone et qui contribue au réchauffement climatique. Le problème est que la planète se réchauffe de plus en plus et que les solutions pour  réduire ce dégagement de dioxyde de carbone  (co2) sont rares. Des preuves concrètes voient le jour et il n’est maintenant plus possible de dire que le réchauffement climatique n’existe pas. On parle par exemple d’espèces qui disparaissent, de la fonte des glaciers, de la hausse du niveau de l’eau, de la température qui grimpe, etc. De plus, depuis 1973 les émissions de dioxyde de carbone ont plus que doublé.

Plusieurs solutions sont rejetées à cause de leurs coûts, ce qui réduit encore le nombre de solutions environnementales. Pourtant, des solutions apparaissent, persistent et évoluent. Ce sont ces solutions que l’on doit utiliser, des solutions durables qui seront rentables, les autres doivent être exclues ou utilisées à moindre échelle. Les données recueillies sont terrifiantes, on parle même de fin du monde causée par l’humain, qui à lui seul, est en train de détruire la planète par le biais d’une utilisation immense des ressources naturelles, forcée par un système économique qui en demande toujours plus. De 1990 à 2005 les pays du G8 ont énormément augmenté leur production de GES : 27% pour le Canada, 16.3% pour les États-Unis, 12.1% pour l’Italie, 8% pour le Japon. Cependant,  on a observé une diminution du côté de la Russie, soit -28.7%. On n’a cependant, aucune information du côté des autres pays. Dans le texte qui suit, sera présenté l’hydrolienne, une éolienne sous-marine produisant de l’énergie avec les courants marins, ces avantages et inconvénients. Les perspectives d’avenir et le potentiel de cette technologie seront traités lors dans ce texte.

Image_Hydrolienne-2

 

L’hydrolienne est une éolienne sous-marine, elle fonctionne sur le même principe qui consiste à utiliser une source d’énergie propre. Cependant, elle utilise le courant généré naturellement par l’eau dans les mers pour faire tourner ses palmes et non le vent. En faisant tourner ses palmes, elle génère de l’énergie électrique qui sera utilisée par l’humain. Un vidéo qui montre son fonctionnement peut être observé à l’adresse suivante : dailymotion

Avantages et inconvénient

Les avantages liés à l’utilisation des hydroliennes sont nombreux ;

  • Elles produisent plus d’énergie qu’une éolienne même si elles sont plus petites, car la masse volumique de l’eau est plus grande que celle de l’air.
  • On peut facilement déterminer les courants marins, (notamment en consultant les éphémérides), on peut donc estimer avec précision la production d’électricité.
  •  L’hydrolienne utilise une énergie renouvelable, soit les courants marins, et ne produit pas de CO2 ou de déchets radioactifs.
  •  Grace au courant marin créé par les palmes qui tournent et qui entourent l’hydrolienne, les sédiments ne viendront pas se coller à l’hydrolienne, donc il y a moins d’entretien.

Mais, malgré tout, il n’y a pas de solutions parfaites et cette solution a également de mauvais cotés ;

  • Les hydroliennes produisent des courants marins qui peuvent affecter les organismes vivants, car les courants modifiés par ces hydroliennes peuvent perturber leurs habitudes de vie, leur habitat et parfois même entrainer leur mort.
  • Puisque l’hydrolienne est dans l’eau, il est plus difficile de la nettoyer, car, si elle est ouverte, l’eau y pénètre et endommage les circuits.

Perspective d’avenir

Depuis 2010, les recherches menant sur les hydroliennes ont fait un grand bond, on estime qu’elles pourraient produire bien plus d’énergie que les éoliennes d’ici quelques années. Pour le moment, la région la plus avancée à ce niveau est la péninsule de Bretagne, à l’ouest de la France, qui consacre beaucoup d’investissements et qui compte utiliser cette source d’énergie dans le futur. Plusieurs modèles ont, depuis 2004, vu le jour. Par exemple : une hydrolienne semi-immergée pouvant pivoter selon les courants marins ou une autre pouvant aller en eau très profonde.

La meilleur hydrolienne conçue à ce jour, semble avoir été fabriquée en Irlande et testée dans la péninsule de la Bretagne, à l’ouest de la France. Elle n’est encore qu’un prototype, mais on prévoit un potentiel de 1MW (mégawatt) pour chaque hydrolienne de ce type, ce qui est suffisant pour alimenter en moyenne 3000 maisons. Il n’y a pas que la péninsule de la Bretagne qui développe les hydroliennes. Plusieurs pays font de même de leur côté, entre autres le Canada, la France, la Norvège et l’Écosse. On estime que la France aurait un potentiel d’environ 3000 MW, sur ses côtes, car elle a de forts courants constants. Ce chiffre équivaut à environ la productivité d’une centrale nucléaire. De plus, le coût lié à l’énergie produite par une hydrolienne est moins élevé que le coût lié à une éolienne. Le problème, c’est que le prix d’achat d’une hydrolienne est plus élevé que celui d’une éolienne. Cependant, on prévoit une rentabilité d’achat d’ici 10 ans, par rapport à une éolienne, et le prix de rachat d’une hydrolienne (l’hydrolienne garde sa valeur pendant 20 ans, comparativement à 10 ans pour une éolienne) reste constant, même 10 ans plus tard. Ainsi, si une hydrolienne valant 10 millions est achetée et qu’une éolienne à 3 millions est achetée, après 10 ans l’hydrolienne sera payée, donc rentable, l’éolienne aussi sera payée, mais elle sera moins rentable, car le prix de rachat d’une hydrolienne reste constant et non-pas celui d’une éolienne. On peut donc, par la suite, vendre l’hydrolienne à bon prix.

Image_Hydrolienne_2

 

Potentiel

En ce moment, on s’attarde beaucoup à l’énergie que pourrait nous fournir les mers puisqu’elle est synonyme de non-épuisement et de non-pollution. Les hydroliennes sont une solution parmi tant d’autres et elles ont un énorme potentiel énergétique. Plusieurs pays ne se rendent pas compte qu’avec leurs courants marins incroyables, ils pourraient produire énormément d’électricité  proprement tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). Parmi ces pays, la France est l’un des meilleurs en Europe, car on croit qu’elle possèderait environ 20% du potentiel énergétique marin de l’Europe. 20% du potentiel énergétique marinde l’Europe, cela correspond à plus de 3000 MW, soit plus d’une centrale nucléaire, ce qui est énorme en terme d’énergie. Cependant, il n’y pas que la France qui a la possibilité de faire beaucoup d’énergie. Par exemple, il y a le Golf Stream et certaines autres zones du monde où le courant marin est assez puissant. Parfois, quelques zones peuvent obtenir jusqu’à 5m/s de courant, ce qui est énorme, de plus ses zones sont, la majorité du temps, situées en bordure des côtes, ce qui facilite leur exploitation, car ces zones sont peu profondes.

Bref, l’hydrolienne est une bonne solution environnementale qui est rentable au point d’investir dès maintenant et qui permettrait de produire moins de (GES) tout en permettant une énergie alternative. C’est donc une solution énergétique future qui pourrait être utilisée par l’humanité pour combler nos besoins énergétiques grandissants.

Source :

sia-conseil

ecosources

enerzine

Wikipédia

Image :

Wikipédia

Wikipédia

Ce contenu a été publié dans Royaume-Uni. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *