Métaux lourds, nouvelles solutions?

 Par David Quessy et Philippe Veilleux (2016)

Métaux lourds, nouvelles solutions?

Les métaux lourds, c’est quoi?

Les éléments traces, plus souvent appelés métaux lourds, sont une source de problèmes constants dans plusieurs pays. Ces métaux sont généralement situés dans le sol, les roches et l’eau. Les principaux métaux lourds sont l’aluminium, l’antimoine, l’arsenic, le cadmium, le chrome, le nickel, le cuivre, l’étain, le fer, le manganèse, le mercure, le plomb et le zinc. Les plus nocifs, comme le plomb et le mercure, peuvent empoisonner l’eau lorsque leur concentration est élevée.

Effets sur la santé

Bien entendu, certains de ces métaux sont nécessaires, en petites quantités, au fonctionnement de l’organisme, comme le cuivre, le fer, le zinc ou encore l’arsenic. Ces éléments sont cependant très nocifs en grandes quantités. Leurs effets sur la santé peuvent aller de la simple crampe abdominale jusqu’à l’empoisonnement et même la mort, dans le pire des cas. Le plomb, qui n’est pas nécessaire au corps humain, est l’un des pires. Au Congo, de nombreux rejets de poussière de métal et de cuivre dégradent l’environnement autour des usines depuis trop longtemps. Les sols sont devenus incultivables près de celles-ci, à cause des rejets de poussière qui s’infiltrent dans le sol et ont tué la plupart des plantes. Cela peut provoquer l’intoxication des humains ainsi que des animaux et des plantes à proximité.

Effets des métaux lourds sur la santé

Voici les symptômes possibles d’une exposition prolongée ou répétée aux métaux lourds.

-Aluminium : démence, pertes de mémoire, tremblements.

-Antimoine : irritation des yeux de la peau et des poumons, vomissements, diarrhée, problèmes de cœur.

-Arsenic : irritations, problème de peau, augmente les risques de cancer, dommages au cerveau, infertilité chez la femme.

-Cadmium : diarrhée, vomissements importants, infertilité, développement de cancers, altération de l’ADN, problèmes immunitaires.

-Chrome : problèmes respiratoires, éruptions cutanées, ulcères, cancer des poumons.

– Nickel : risques de cancer, vomissements, échec respiratoire, asthme, problèmes cardiaques.

-Cuivre : irritations, maux de tête, vertiges, vomissements, diarrhée.

-Étain : irritations, nausées, dyspnée, dépression, carences en globules rouges, dommage au cerveau.

-Fer : conjonctivite, problèmes de rétine, sidérose, risque de développement de cancer.

– Manganèse : s’il y a une carence en manganèse, corpulence, coagulation du sang, symptômes neurologiques.

-Mercure : perturbations du système nerveux et fonctions cérébrales endommagées.

-Plomb : problèmes aux reins, fausses couches, dommages au cerveau, déclin de la fertilité chez l’homme.

-Zinc : en trop grandes quantités, anémie, vomissements, dommages au pancréas.

                            Source

Solutions

Plusieurs solutions existent pour contrer les problèmes que causent les métaux lourds. Les trois solutions, présentées ci-dessous, servent à la décontamination des eaux.

Les filtres à charbon actif en sont un bon exemple. Il suffit de faire passer de l’eau contaminée par les métaux lourds dans le filtre.On appelle charbon actif un charbon ayant subi une préparation particulière de carbonisation à haute température. Cette préparation permet de fixer et de retenir les fluides qui entrent, par la suite, en contact avec le charbon. C’est pour cette raison que les métaux polluants y demeurent prisonniers. Une fois que le filtre est plein, il est remplacé par un autre.

L’échangeur d’ions est aussi une très bonne solution. On utilise une substance granuleuse, provenant du bois et possédant un pH acide ou basique. Cela permet de fixer les cations (ions positifs) ou les anions (ions négatifs) organiques et minéraux. Cette solution permet l’absorption de presque tous les métaux lourds.

La troisième solution, le filtre à sable, est déjà utilisée depuis assez longtemps et permet de retirer de 95% à 99% de certains métaux lourds.

Phytostabilisation

Une solution pouvant être utilisée pour les sols est la phytostabilisation. Cette technique consiste à utiliser des plantes étant capables de tolérer les métaux lourds. Certaines d’entre elles, comme le peuplier ou le colza, sont fréquemment utilisées dans ce but. Les racines de la plante absorbent les métaux lourds qui finissent par se concentrer dans les feuilles. Cette technique a aussi pour effet de réduire la dispersion de métaux lourds tels le cuivre. En effet, certaines plantes se servent du cuivre présent dans les sols pour croître. Cette technique semble produire de très bons résultats. Le but recherché est de pouvoir rendre ces sols utilisables par la population et d’y réinstaller un écosystème viable. Cette approche permettrait aussi de réduire la pollution des sols de manière significative en quelques dizaines d’années.

 Références:

http://www.canalvie.com/sante-beaute/sante/prevention-     et-maladies/les-metaux-lourds-et-votre-sante-1.973082

 http://deversementsdemetauxlourds.e-monsite.com/pages/les-solutions.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89l%C3%A9ment-trace_m%C3%A9tallique#Impacts_sur_les_v.C3.A9g.C3.A9taux

https://sites.google.com/site/tpesurlaphytoremediationgroupe/La-depollution-des-metaux-lourds

Ce contenu a été publié dans Congo, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *