Ne jetons pas nos TLC!

 

Arianne Leduc et Alexanne Leduc (2018)

Ne jetons pas nos TLC!

De nos jours, nous consommons énormément de textiles pour nos vêtements. Nous gaspillons cette matière qu’elle provienne d’hydrocarbures ou qu’elle soit d’origine végétale. En effet, un Québécois jette en moyenne 23 kg de textiles en une année. Cela entraîne des effets négatifs sur l’environnement. Par exemple, la production d’un kilo de coton nécessite 20 000 litres d’eau puisque la culture de cette plante s’effectue dans les régions tropicales et dans des climats secs. Par conséquent, cela appauvrit les réserves d’eau douce de la planète. Cette culture contamine également les cours d’eau à cause des pesticides utilisés. En effet, la culture cotonnière représente 24% de l’utilisation des pesticides dans le monde.

Par la suite, la majorité de ces textiles finiront par se retrouver dans des sites d’enfouissement sans même, parfois, avoir été portés. Certaines entreprises déchiquettent des vêtements neufs invendus avant de les mettre aux poubelles parce qu’elles ne veulent pas qu’on porte leurs fringues gratuitement. De plus, plusieurs personnes balancent leurs fripes aux poubelles alors qu’il y aurait de nombreuses autres possibilités de se servir des textiles que contiennent ce vêtement.

Dans le cas des chaussures, ce sont 24 000 tonnes d’entre elles qui sont jetées annuellement au dépotoir. Nous avons donc trouvé quelques solutions pour contrer le problème du gaspillage des TLC, c’est-à-dire des textiles, des linges de maison et des chaussures.

 

Source de l’image

 

Solutions pour les textiles et linges de maison

Pour commencer, allons porter nos sacs de vêtements usagés dans des magasins ! Une entreprise internationale spécialisée dans la vente de vêtements pour adolescents collabore avec une entreprise de recyclage afin de trouver des solutions nouvelles pour recycler nos vêtements. Nous pouvons donc apporter nos vêtements usagés dans ces boutiques. Par la suite, des compagnies spécialisées vont extraire les paillettes des chandails qui ont été recyclés, réduire celles-ci en fibres et les coudre avec autre chose. De plus, elles transforment les textiles usagés en chiffons ou en rembourrage de sièges de voiture. Comme cette entreprise le dit elle-même : la seule chose qu’on ne fera pas, c’est gaspiller.

Source de l’image

Une autre entreprise internationale accepte les dons de vêtements usagés, troués, délavés ou même neufs et s’en sert pour fabriquer de nouveaux produits ou pour la transformation de certains produits. Par exemple, avec le recyclage du tissu de cinq t-shirts, il est possible de fabriquer une nouvelle paire de jeans. Ce commerce prend les matières premières pour les réutiliser ou pour continuer à les renouveler sans cesse. Ces dons peuvent aussi être transformés en produits de nettoyage, des chiffons par exemple, ou recyclés en produits isolants pour la chaleur, le froid ou le bruit.  Aussi, avec nos dons, cette entreprise a créé le tout premier jean 100% coton recyclé et elle compte développer plusieurs autres modèles de jeans de ce genre. Elle installe des boîtes de dons dans toutes ses boutiques afin que l’on y déposer nos vêtements et nos textiles.

 

En France, une entreprise à but non-lucratif revalorise nos TLC de 3 façons :

  • par des dons à une association caritative qui aide les plus démunis,
  • par des collectes,
  •  par des lieux de dépôts situés dans les stationnements d’épiceries.

Cette entreprise, par l’effilochage des vieux vêtements, crée des fils, des feutres, des isolants, des rembourrages de coussins…Elle donne même vie à de nouveaux vêtements ! D’autres vêtements vont être découpés en lanières ou broyés pour faire de la neige artificielle pour les sapins, par exemple.

 

 

Solutions pour les chaussures 

Pour ce qui est des chaussures, toutes les matières sont séparées (caoutchouc naturel, cuir, polyester…) afin d’être réutilisées. Par exemple, avec la mousse, on peut produire des sous-couches de revêtement pour des terrains de sport (courts de tennis, sols de gymnase, …). On peut aussi on peut fabriquer des sous-tapis de moquettes. Avec le caoutchouc, on peut produire des revêtements pour des terrains de sport souples ou tout simplement de nouveaux rouleaux de caoutchouc à condition qu’il soit bien séparé des autres matériaux.                                                              Source de l’image

Il y a aussi création de fermetures éclairs. Avec des fibres de textile et de cuir, on peut produire des isolants pour les bâtiments. En mélangeant tous les éléments de la chaussure, cela deviendra une matière intégrée dans la semelle du soulier. Enfin, nous pouvons aussi recycler des chaussures usagées pour fabriquer des chaussures neuves. Par exemple, le cuir lorsqu’il est bien recyclé, peut être réutilisé.

 

 

Finalement, à quoi bon jeter quand on peut donner, transformer, réutiliser et recycler nos TLC?

 

 

 

Source de l’image

 

 

Références

Vêtements jetés
Textile jeté par Québécois
Impacts sur l’environnement
Textile

Coton1
Coton2
Coton3

Solutions

Jean 100% recyclé
H&M
Levis
TLC
TLC2
PAV
I:CO

Chaussures

Autre solution

Ce contenu a été publié dans Canada, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *