Oiseaux mazoutés en mer

Par Stéfanie Côté (2008)

LES OISEAUX MAZOUTÉS EN MER AU CANADA

Comme tous les pays, le Canada a des problèmes, mais je vais seulement vous parler d’un de ces problèmes. Pour moi et pour nous tous, ce problème est gros et important pour notre environnement. Le Canada est un pays très important dans la vie des oiseaux de mer. C’est dans les eaux côtières du Canada qu’ils aiment vivre, car il y a beaucoup de nourriture grâce aux eaux poissonneuses. Les conditions de reproduction y sont idéales. Malheureusement, nous estimons que 300 000 oiseaux de cette espèce meurent de froid, de faim ou noyés chaque année sur les côtes de Terre-Neuve, cela sans compter ceux qui meurent sur la côte du Pacifique. Il y a en tout 15 espèces d’oiseaux de mer touchées par ceci. L’hiver, c’est encore pire. 35 millions d’oiseaux migrateurs tombent dans le piège de la mort.

oilSlick2L

C’est problèmes sont causés par les bateaux pétroliers et par les bateaux de pêche qui déversent des hydrocarbures (des huiles usées) dans l’eau en coulant dans l’océan ou simplement par déversements illégaux.

 

Les plumes des oiseaux sont imperméables pour les protéger de l’eau. Isolantes pour les protéger du froid, elles permettent aux oiseaux de flotter sur l’eau pour se nourrir et se reposer. Ces plumes isolantes gardent et laissent passer l’air entre elles, mais ne laissent pas pénétrer l’eau ce qui garde les oiseaux bien au chaud et bien au sec ; leur permettant aussi de voler. Malheureusement lorsque les oiseaux ont des hydrocarbures sur les plumes, même si ce n’est qu’une petite tache de la grosseur d’un 25 cents, ces plumes perdent toutes les caractéristiques indispensables à la survie des oiseaux. Les hydrocarbures sont des liquides noirs ou de couleur foncée, collants, épais et lourds. Ils font partie de la famille des carburants. Ils sont très nocifs pour l’environnement parce qu’ils ne se mélangent pas à l’eau. C’est à cause de cela que les oiseaux peuvent en avoir facilement sur les plumes lorsqu’ils flotte sur l’eau ou quand ils pêchent pour se nourrir.

oiledbird5

Si ces oiseaux ont des hydrocarbures sur leurs plumes, celles-ci collent entre elles et ne laissent plus passer l’air et laissent très bien passer l’eau, entraînant la mort de ces oiseaux. Puisqu’elles laissent passer l’eau, les oiseaux ne sont plus protégés. Alors, ils deviennent humides et les plumes ne peuvent plus garder l’air. Résultat, les oiseaux ne sont plus protégés contre le froid et ils ne peuvent plus voler, car pour voler, ils ont besoin d’avoir de l’air entre les plumes. L’air les rend plus légers. Bref, si ces oiseaux ont des hydrocarbures sur leurs plumes, ils deviennent humides. De ce fait, ces oiseaux ne peuvent plus flotter sur l’eau pour se nourrir. Ils ne sont plus isolés contre le froid. Alors, ces oiseaux meurent de faim, de froid ou noyés. Comme vous pouvez le constater sur les photos, ces oiseaux sont très maigres parce qu’ils ont brûlé tous leurs muscles pour avoir le plus de chaleur possible. Ils ne peuvent plus se nourrir à cause de leurs ailes trop lourdes. Leur agonie peut durer jusqu’à 2 semaines. C’est vraiment horrible.

Comme solutions, le Canada a établi une loi qui ne permet plus aux bateaux pétroliers de déverser des hydrocarbures dans l’eau. La quantité d’hydrocarbures pouvant être déversée est très petite grâce à cette loi. Malheureusement, certains bateaux se fichent complètement de cette loi. Ils continuent alors à déverser des hydrocarbures dans les eaux, mais les gardes côtières sont plus futées qu’eux. Ces gardes côtières recueillent un échantillon d’hydrocarbures et, avec cet, échantillon ils sont capables de trouver le bateau coupable de cette pollution, car chaque bateau a son propre type d’hydrocarbures dans le fond de sa coque. En comparant les échantillons, nous sommes capables de trouver le coupable et de lui donne une belle amende pour avoir pollué nos eaux.Il y a aussi, comme solution, la décontamination des oiseaux retrouvés vivants. Il existe des cliniques près des eaux polluées qui accueillent et soignent les oiseaux tachés par l’hydrocarbure. Lorsque l’oiseau arrive à la clinique, les vétérinaires l’examinent pour évaluer son état en regardant sa chaleur et son poids.

oiledbird7

Si l’oiseau a des problèmes, les vétérinaires s’empressent de les résoudre, sinon ils continuent avec la deuxième étape. Deux heures après la première étape, les vétérinaires fournissent trois fois par jours à l’oiseau des antibiotiques, des vitamines et de la bouillie de poisson. Si l’oiseau mange tout seul, il gagne du poisson à volonté, mais les vétérinaires surveillent son poids quotidiennement. Après quelque temps, si l’oiseau a atteint son poids minimal idéal, il subit un lavage profond à la machine et à la main suivi d’un petit séchage pour que les vétérinaires puissent voir s’il est sec.Si l’oiseau n’est pas sec, il doit encore se faire laver, car c’est un signe qu’il y a encore des hydrocarbures sur ses plumes.L’oiseau maintenant sec, les vétérinaires le placent dans la piscine des relâchés. Ils l’observent plusieurs fois par jour et si ,après quelques jours, l’oiseau est en bonne forme, il est relâché dans la nature avec les siens. Voilà comment on sauve les oiseaux mazoutés en mer.

280107_plages_oiseaux_mazout15

Ceci protège les oiseaux et notre environnement. Cela est super pour sauver notre planète, un petit geste à la fois.

 

Toutes les populations du monde

Zone libre

Études d’oiseaux Canada

Faune et flore du pays

Ce contenu a été publié dans Canada. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *