Pollution lumineuse

Cédric Racine (2015)

Pollution lumineuse

Ce qui est engendré par la pollution lumineuse:

Cette pollution est créée par les lumières de nos maisons, des commerces, des routes, des monuments historiques, etc. Cette lumière est ensuite projetée la nuit vers le ciel. Cela a pour effet d’assombrir le ciel et c’est ce qui rend peu possible ou impossible l’observation des étoiles  et de la voie lactée. Près de 97% des étoiles ne sont plus visibles dans les grandes villes. À Montréal, on peut seulement observer 100 étoiles à l’œil nu, alors que dans la réserve nationale du Mont-Mégantic située au Canada, dans la province de Québec, on peut en observer 3000. Malheureusement, ce n’est pas le seul problème qui est causé par cette pollution. Elle perturbe la faune et la flore, mais la pollution lumineuse a aussi des effets néfastes sur l’humain.  Les pays qui sont touchés par la pollution lumineuse  sont les pays industrialisés ou en développement. Aujourd’hui,  il n’y a que des pays pauvres qui sont peu ou pas touchés par cette pollution. Cela inquiète beaucoup les scientifiques.

Voici à quoi ressemble le monde la nuit, quand les lumières sont allumées. Source: Wikipédia

Les problèmes sur la faune et la flore

Voici à quoi ressemble un arbre, tard l’automne, qui n’a pas perdu tout ses feuilles à cause de la lumière artificielle.

arbre

source: arbre

Il y a plusieurs espèces de plantes, d’insectes, d’oiseaux,  de reptiles et de mammifères   qui sont perturbées par la pollution lumineuse. Les plantes font de la photosynthèse et à cause de la pollution lumineuse, elle reçoivent constamment de la lumière, ce qui retarde la perte de leurs feuilles, mais cette pollution peut affecter le cycle de la vie des plantes, car les plantes font la photosynthèse le jour et font la respiration cellulaire la nuit. À cause de la pollution lumineuse, la plante reste éclairée même la nuit, ce qui affecte sa croissance, sa durée de vie et sa reproduction. Cette  pollution  peut créer la disparition de certaines espèces d’insectes comme les papillons, les lucioles, etc, car les insectes sont attirés par la lumière, ils s’y collent et meurent. Cette situation provoque aussi une diminution importante l’énergie des insectes et cela dérange leur reproduction, ce qui provoque une diminution de la population.

Les oiseaux sont très vulnérables lorsque la zone éclairée devrait être sombre, car la lumière peut attirer leur attention et ils seront comme hypnotisés par les faisceaux lumineux. Ceci cause, chaque année, la mort d’environ 100 millions d’oiseaux , suite à une collision avec un bâtiment. En plus ,certains oiseaux migrateurs s’orientent avec les étoiles et donc eux aussi sont menacés de disparition. Ce n’est pas tout, la vision  des mammifères  nocturnes est affectée, ce qui cause  une baisse de population, une  difficulté à trouver la nourriture et il y a une augmentation des taux de mortalité. Pour les reptiles nocturnes,  s’il y a de la lumière artificielle qui pénètre dans leur habitat, cela peut les désorienter et amener des changements de comportement. En voici quelques’uns :  une réduction de leur poids à cause d’une réduction de la disponibilité alimentaire, un déclin de la population et ils sont plus vulnérables aux prédateurs.

 L’impact sur l’économie

En Amérique du Nord, le coût de l’énergie lumineuse dépensée inutilement pour éclairer le ciel s’élève à deux milliards  de dollars par année. Cette énergie est en majeure partie gaspillée et elle contribue à l’augmentation des gaz à effet de serre. Lorsque la  plupart de l’électricité, qui sert à faire fonctionner les lumières, est produite par des combustibles fossiles, c’est-à-dire  du charbon, du pétrole, du gaz naturel. Par ailleurs, cette pollution lumineuse menace aussi le travail des astronomes et des astrophysiciens. Le métier d’astronome consiste à étudier les astres, il essaie d’expliquer leur origine, leur évolution et leurs propriétés chimiques et physiques. Tandis que le métier d’astrophysicien est une branche de l’astronomie qui emploie la physique, cela consiste à étudier les propriétés des objets de l’univers comme leur luminosité, leur densité, leur température et leur composition chimique.

Les solutions

 

abat jour                                           source: abat-jour

Il y a plusieurs solutions possibles pour diminuer les impacts sur l’environnement. On peut diminuer le nombre de lampadaires sur les routes. On peut mettre aussi des abat-jours qui réduisent la  consommation d’énergie et la puissance des ampoules, car les abat-jours dirigent la lumière vers le sol ou vers les côtés. Il faudrait aussi moins utiliser la lumière bleue qui est normalement utilisée pour les appareils électroniques et utiliser la lumière jaune, car elle se propage moins dans le ciel . Une autre solution serait de mettre une minuterie  ou des capteurs de mouvements pour réduire, l’éclairage  ce qui  va contribuer à réduire la pollution lumineuse. De plus, on pourrait mettre des lois qui cherchent à diminuer la pollution lumineuse. Ainsi, la ville de Sherbrooke a mis en place une politique pour contrer cette pollution. Cette loi consiste à limiter la quantité de lumières bleues, avoir un éclairage uniforme à travers la ville, diriger l’éclairage vers le sol pour diminuer l’éclairage vers le ciel et diminuer le nombre d’enseignes lumineuses.

Pour finir, si tout le monde réduisait sa consommation d’éclairage, on pourrait voir plus d’étoiles dans le ciel et aider l’environnement à se rétablir. Alors, ensemble, rallumons le ciel!

Référence:

SCIENCE NATURE

Solutions

Impact

faune

flore

automobilisme

cycle

reptile

bleu

Sherbrooke

 

Ce contenu a été publié dans Canada, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pollution lumineuse

  1. France Sévigny dit :

    Félicitations Cédric pour cet article constructif.
    Tous ensemble on peut changer le monde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *