Une importante reforestation de l’Amazonie

Elena Philippot, Sara Martin-Duval et Frédérique Ménard (2018)

Une importante reforestation de l’Amazonie

 

La déforestation

Les forêts sont à la base de notre survie. Elles sont l’un des poumons de la Terre. Pourtant la déforestation est un problème très présent depuis plusieurs années, ce qui a un impact important sur les animaux qui y vivent, mais aussi sur la planète entière. Près de 13 millions d’hectares de forêts dans le monde ont été dégradées depuis le début des années 2000.

C’est le cas en Amazonie où vivent et cohabitent une grande partie des animaux de la Terre. Plus de la moitié des espèces terrestres connues de la planète vivent dans cette forêt immense. Ce labyrinthe feuillu est un réservoir de biodiversité exceptionnel puisqu’on y trouve près de 40 000 espèces végétales, 427 espèces de mammifères, 1294 espèces d’oiseaux, 378 espèces de reptiles, 426 espèces d’amphibiens et environ 3000 espèces de poissons. Et on ne parle ici que des espèces connues, mais en réalité les chiffres réels doivent être bien supérieurs. Environ 24 millions d’humains vivent dans la région du bassin amazonien et, parmi eux, des centaines de milliers d’autochtones. Ces derniers dépendent souvent directement de la forêt pour la nourriture et les médicaments. Cette forêt a également une grande importance spirituelle pour eux.

De plus, elle joue un rôle essentiel dans la stabilisation du climat mondial en réduisant une bonne partie des émissions de gaz à effet de serre. Malheureusement, cet habitat rétrécit davantage année après année. Par exemple, la déforestation de la forêt amazonienne, en 2016, a touché une superficie 29% plus grande qu’en 2015. 8 000 kilomètres carrés d’arbres ont été abattus en 2016 et ce sans compter la déforestation illégale. Entre 2000 et 2012, près de 90% de la forêt amazonienne qui a été détruite l’a été de façon illégale.

File:Gordon River Clearcut.jpg

source

 

Projet de plantation

Au Brésil, un tout nouveau projet, unique en son genre, pourrait voir le jour. Ce serait le plus grand projet de reforestation tropicale de l’Histoire. On espère planter 73 millions de graines d’arbres indigènes de 200 espèces d’arbres différentes afin de créer une sélection naturelle qui favoriserait les graines les mieux adaptées à croître avec l’aide de ses paires. Cette technique de reforestation se nomme en portugais Mucava qui veut dire beaucoup de personnes dans un lieu restreint. Cette technique devrait permettre la plantation de 2 500 arbres par hectare, soit 2 340 de plus qu’avec la technique conventionnelle arbre par arbre. D’ici 2030, on pourrait atteindre le nombre de 73 millions d’arbres sur 30 000 hectares. Cette technique de reforestation pourrait aussi permettre à près de 2 000 paysans locaux de se trouver des emplois dans ce secteur.

Ce projet a aussi comme but de diminuer le taux de CO2 dans l’air, c’est pourquoi il sera exécuté en forêt tropicale, car les arbres tropicaux exécutent la photosynthèse beaucoup plus rapidement et efficacement que les arbres en régions tempérées ou même nordiques parce que le climat y est  plus propice.



source

Références

-Greenpeace (déforestation Amazonie)

-Greenpeace (illégale)

Reforestation

Paris climat

source principale

 

 

Ce contenu a été publié dans Brésil, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *